Comment l’entrepreneuriat satisfait les trois derniers besoins de Maslow, par Bastien Siebman

C’est avec grand plaisir que je reçois aujourd’hui Bastien Siebman sur ces carnets. Bastien est un ami, rencontré dans notre charmante filière Ensimag – systèmes embarqués. Ce qui me frappe le plus chez lui, c’est sa force de volonté marquée, ainsi que son pragmatisme toujours présent. Vous pourrez le retrouver sur siebmanb.com où il est l’auteur d’un blog sur l’entrepreneuriat, l’innovation et le web. Assez parlé, je lui laisse la parole !

Tous les élèves de Terminale qui ont suivi les cours de philosophie connaissent la pyramide des besoins de Maslow. Celle-ci représente les besoins de lʼêtre humain. Les besoins physiologiques (manger, dormir), les besoins de sécurité (santé, emploi), les besoins sociaux, le besoin dʼestime et enfin le besoin dʼaccomplissement personnel.

Au cours de mes réflexions sur lʼentrepreneuriat, je me suis rendu compte que cette démarche permettait de satisfaire ces trois derniers besoins… Et plus nous montons dans la pyramide, et plus lʼentrepreneuriat les satisfait pleinement.

Les besoins sociaux peuvent être distingués en 4 catégories : amour, amitié, intimité et appartenance. Lʼentrepreneuriat répond à ce dernier. Entreprendre, cʼest faire partie de cette incroyable communauté de chefs dʼentreprises et créateurs en tout genre qui ont un jour sauté le pas. Appartenir à un groupe aussi soudé et dynamique donne des ailes… Un travail que je qualifierais dʼordinaire nʼaurait pas un tel impact. Appartenir au groupe des employés de la société ? Appartenir au groupe des ingénieurs ? Les sentiments dʼappartenance, dʼentraide et de soutien nʼy sont pas aussi forts.

Le besoin dʼestime passe par la confiance, le respect des autres et lʼestime personnelle. Lʼentrepreneuriat répond à tous ces besoins. La confiance, comme lʼestime personnelle, sont tous deux acquis à travers les projets de création que nous entreprenons. Créer, et à fortiori créer quelque chose qui fonctionne et qui sert, donne de la confiance, et augmente notre estime de nous. De la même manière, le respect des autres sʼacquière en même temps que notre projet de création inspire le respect.

Enfin, les besoins dʼaccomplissements personnels sont à priori pleinement satisfaits par lʼentrepreneuriat. La créativité, qui est une des facettes de ce besoin, est le pilier central de lʼentrepreneuriat. La résolution de problèmes, qui est également une facette, se présente naturellement à nous. Beaucoup dʼentrepreneurs se disent comblés dʼun point de vue personnel depuis quʼils ont décidé de se lancer, alors que ces mêmes entrepreneurs étaient frustrés dans leur ancien travail.

Tous ces détails démontrent bien que la pyramide des besoins de Maslow peut être satisfaite par les différentes facettes de lʼentrepreneuriat.

Je me permettrai juste d’ajouter que pour ceux d’entre nous en quête de ce qu’est une « vie réussie », ce chemin n’est certainement pas dénué d’intérêt…

Crédits photographiques ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *